vendredi 28 janvier 2011

prêle des champs

Au début du printemps, la tige sporifère et marron émerge des racines larges et profondes.  Ce n'est que plus tard qu'apparaissent les plumeaux d,été atteignant une hauteur de 40 cm, ressemblant à de petits sapins de structure régulière.  On trouve la prêle des champs dans les champs, les remblais, et sur les talus.  Celle qui pousse sur des sols purement argileux a la plus grande force thérapeutique.  Elle convient selon son emplacement 3 à 16 % d'acide silicique, qui est à la base de propriété particulièrement thérapeutiques.  Il est évident que l'on évitera la prêle provenant des champs engraissés chimiquement.  La prêle aux branchelettes fines est trouvée principalement dans les bois et aux orées des bois.  Elle aussi possède des vertus curatives.


 Dans la médecine populaire, ce simple était déjà très connu dans les temps anciens, en particulier pour son action hémostatique et pour ses succès en  cas de maladies des reins et de la vessie.  Cependant elle est tombée dans l'oubli au cours du temps.  Ce ne fut personne de moindre que notre grand Abbé et médecin naturaliste Kneipp qui aida la prêle à retrouver son importance d'autrefois.  Il la déclare " simplement irremplaçable et inestimable " en cas  d'hémorragies de vomissement de sang, de troubles de la vessie et des reins et  de calculs.  Il déclare que la prêle des champs fournit de très grand services en cas de troubles anciens, de plaies qui suppurent, même en cas de tumeurs cancéreuses et de carie des os de la jambe.  Elle purifie, dissout, et élimine toutes les substance toxiques en les brûlant.  On enveloppe souvent la plante humide et chaude dans des linges mouillée et on les pose sur la partie malade.


  L'abbé suisse Kuenzle mentionne que tous les hommes devraient, à partir d,un certain âge, boire quotidiennement er régulièrement une tasse de tisane de prêle des champs.  Toute les douleurs dues aux rhumatismes, à la goutteen et au mauvais fonctionnement du système nerveux disparaîtraient et tous les hommes auraient une belle vieillesse.  Il raconte qu'un homme de 86 ans a été débarrasser de terribles calculs grâce à un bain de vapeur à la prêle des champs et qu'il a pu vivre encore cependant de nombreuses années.  Il dit en outre que cette plante bue en tisane guérit presque immédiatement les hémorragies et les crachements de sang.


   En cas cystite douloureuses et de douleurs spasmodiques, il n'excite pas de meilleur remède qu'une décoction ébouillantée de prêle des champs, dont on a laissé les vapeurs faire de l,effet sur la vessie, le patient étant enveloppé de dix minutes dans in peignoir de bain .  Lorsque l'on répète le processus plusieurs fois, les maux disparaissent rapidement.  Les personnes âgées qui ont des difficultés soudaines de  mictions et se tordent de douleur parce que l'urine ne s'écoule plus que par gouttes ou pas du tout, sont libérées de leurs douleurs par ces vapeurs très chaudes de prêle des champs, sans que le médecin  doivent poser une sonde pour retirer l'urine.


   En cas de calculs néphrétiques et urinaires, l'on fait des bains de sièges très chauds à la prêle , tout en buvant par gorgées de la tisane chaude de prêle des champs, on retient son urine, afin de L'évacuer par la suite doud grande pression. De cette façon la plupart des calculs s'en vont.  Ces conseils m'ont valu des lettres qui confirment ce que j'ai écrit ci-dessus: les calculs d'en vont , les personnes concernées se sentent bien et ne souffrent plus.



   Dans les cas ou d'autres remèdes diurétiques échouent souvent, la prêle des champs a apporté une grande aide, comme par exemple en cas d'hydropéricarde, d'accumulation de liquide dans la plèvre ou de troubles hépatiques consécutifs à la scarlatine et à d'autres maladie infectieuses graves avec de troubles d'évacuation de liquide.  C'est certainement un excellent remède aussi bien par les voie interne d'externe pour toute les maladie des reins et de la vessie.


  En cas de pyélite et de formation de pus dans le bassinet, un seul bain de siège à la prêle peut faire des miracles. L'on utilise pour de faire - donc exclusivement en utilisation externe -  la prêle haute, qui possède des tiges grosses comme le doigt, provenant des prairies marécageuses et des pâturages, et qui peut apporter une aide immédiatement en cas de pyélite et de formation de pus dans le bassinet.  Une de mes connaissances était hospitalisée depuis des semaines et des mois à cause d'une grave pyélite .  Comme aucune fin de séjour n'était vu, elle m'appela au secours. Je lui conseillai de prendre un bain de siège à la prêle . Au bout de quelques jours, je reçus une lettre me disant ce qui suit :" tu m'as sauvé la vie. Je suis  maintenant à la maison.  Grâce au bain de siège à la prêle des champs, tous mes maux ont disparu et mes forces sont revenu."   La haute prêle avec ses tiges grosses comme le doigt poussant dans les prairies marécageuses et les pâturages doit seulement être utilisée pour les bains de sièges.  Pour la préparation de la tisane, en usage interne, seule la prêle cueillie dans les champs, les sentiers et les orées des bois doit être cueillie.



   A la suite d'un accouchement difficile, les jeunes mères ont parfois des troubles de la vue qui sont certainement dus au fait qu'après la naissance d'un enfant, les reins de la mère ont été extrêmement éprouvés.. Des bains de siège à la prêle des champs  assurent une bonne irrigation des reins à partir de l'extérieur qui retirent la pression exercée par les reins sur les yeux, telle sortes que les troubles de la vue disparaissent peu à peu.



    Le grand médecin adepte de Kneipp, M. D. Bohn, vante les mérites de cette plante: " D'un côté, la prêle est un remède contre les   hémorragies, et d'autre, et de façon très intensive, c'est un remède contre les troubles de reins.  Après avoir bu une infusion de prêle des champs, l'urine sera évacuée aisément, en grande quantité de couleur sombre.  C'est un excellent remède contre  l'hydropisie."
 Lorsqu'aucun autre diurétique n'agit, on laisse tomber toutes les autres tisane se de plantes et l'on boit par gorgées, et réparties tout au long de la journée.  L'expérience montre qu'il est ensuite possible d'uriner dans la majeure partie des cas.


  En cas d'exanthèmes provoquant des démangeaisons, même avec des croûtes, du pus ou de la teigne, des lavages et des enveloppements à la décoction de la prêle des champs son d'une grande aide.  Les lavages et les bains à la prêle des champs aident également à combattre les panaris, les plaies ouvertes aux pieds,  la carie des os, les plaies ouvertes anciennes, les tumeurs cancéreuses, les spores aux talons, les fistules, le sycosis, et autres dartres ainsi qu'en cas de lupus.  on peut égalent faire des compresses de plante ébouillantée enveloppée chaudes dans des linges .  En cas d'hémorroïdes et d'hémorroïdes avec fluxion, o pose une bouillie de plantes fraîche fabriquée de la façon suivante: bien laver de la prêle fraîche, la broyer sur une planche jusqu'à obtention d'une bouillie.


   En cas de saignements de nez continus , poser une enveloppement de décoction refroidie de prêle des champs  C'est un bon hémostatique en cas d'hémorragies des poumons, de l'utérus, d l'estomac et d'hémorroïdes.  Il est ici nécessaire évidemment de préparer une tisane plus forte.  En principe compte par tasse (1/4 de litre) une cuillerée à café bombée de plantes, en cas d'hémorragies, on prend par tasse deux ou trois cuillerées a café bombées.  La prêle des champs  est, en association avec de la véronique, un bon remède préventif contre l'artériosclérose et la perte de mémoire, car  elle a un effet dépuratif .  On peut la considérer comme un excellent remède préventif contre le cancer.


  je voudrais conseiller la teinture de prêle des champs comme remède particulièrement efface contre la  transpiration des pieds.  En cas de pellicules, se laver la tête quotidiennement avec une décoction de prêle des champs, et masser ensuite avec de l'huile d'olive vierge .  Les pellicules disparaîtront rapidement.
 

  La tisane de prêle des champs, mélangée à du millepertuis, dont on boit une tasse à deux tasse pendant la journée, avec un régime sec le soir, aide è combattre l' énurésie.  Elle peut également  être recommandée comme gargarisme en cas  d'angine, d'inflammation des muqueuses de la bouche, de gingivite, de saignement de gencive, de fistules et de polypes du palais et de la gorge.  En cas de pertes blanches  des femmes , les bains de sièges à la prêle dont indiqués.



  Il faut pas oublier que la prêle des champs est l'un des meilleur remède pour les poumons, aussi bien en cas de bronchites chronique que de tuberculose, du fait de la consommation régulière de la tisane, l'apport d'acide slciqe permet d'atteindre une guérison du poumons tuberculeux, et également l'élimination de l'état de faiblesses générale accompagnent les maladie des poumons.


  Selon le biologiste spécialiste des plantes, Richard Willfort, les nouveaux résultats des recherches permettent d'affirmer que l'emploi prolongé de la prêle des champs freine la croissance de tumeurs malignes et les fait disparaître.  Même les polypes de l'utérus ou de l'anus, ou encore des bursites peuvent être combattus de cette façon .  Dans les deux cas , on accompagne le traitement par des enveloppements de vapeur et de bain de siège à la prêle des champs.  Ces enveloppements de vapeur aident également en cas de crampes d'estomac, de crises de foie et de troubles de la vésicule biliaire, ainsi qu'en cas d'engorgements douloureuse entravant l'activité cardiaque en raison de leur pression vers le haut.


  Le 19 décembre 1977 , je reçus un coup de téléphone de Styrie orientale.  Il s'agissait d'un agriculteur de 49 ans qui avait une  tumeur dure sur la plante des pieds.  On le garda quelques jours à l'hôpital et on le renvoya à la maison.  Je lui conseillai des enveloppements de vapeur à la prêle des champs qui peuvent venir à bout même de tumeurs malignes.  Vous pouvez penser comme je fus étonnée de recevoir un coup de téléphone le 22 décembre , donc trois jours plus tard, me disant que la tumeur avait entièrement disparu.  La peau était un peu molle et douce, il ne sentait plus la tumeur dure -  Un nouveau miracle de la Pharmacie du Bon Dieu.


  J'ai pu faire l'expérience que même des lésions des disques intervertébraux disparaissent très rapidement avec des bains de siège à la prêle des champs, dans la mesure ou elle sont pas liées à un nerf coincé.  Les radios montrent une colonne vertébrales usée normalement selon l'âge du patient, amis ne trouve pas de raison aux douleurs.  La pressions d'un rein perturbé, qui, de toutes expérience, se produit vers le haut , se place dans les nerfs superficiels le long de la colonne vertébrale et cause ces douleurs.   Ce sont donc pas les disques vertébraux, mais la pression du rein sur les nerfs à fleur de peau qui est, responsable de la douleur. Un bain de siège à la prêle des champs, qui agit en profondeur sur les reins, supprime immédiatement la pression vers le haut.



  Une femme de 38 ans était depuis 3 ans en traitement à cause de troubles intervertébraux.  Mais au lieu de disparaître, les douleurs augmentèrent, et la région des épaules et du cou raidit, à tel point, que cette femme ne pouvait plus se lever le matin grâce à un dispositif de barres que son mari avait accroché au plafond au-dessus de son lit. A cette époque, je tins  une conférence à Steyr, en Haute -Atriche, et je fil ainsi sa connaissance.  Vous serez étonné de savoir que cette femme , au bout d'un seul bain de prêle des chamos , perdit toutes ses douleurs et sa raideur.  La même traitement est valable pour les lésions intervertébrales causées par la conduite de tracteur.  res secousses n'endommagent pas les disques intervertébraux, amis perturbent les reins.  Une pression vers le haut s'ensuit immédiatement, des bains de siège è la prêle des champs peuvent les élimines.


  Une dame de Suisse soufrait depuis des années de raideur à partir des vertèbres cervicales.  Des cures annuelles chez le docteur Zrillis à Gallispach n'apportèrent qu'un soulagent passager, mais pas de guérissons.  Je fis connaissance a cette dame par hasard.  Elle me fit la promesse , amis sans conviction de prendre un bain à la prêle des champs dès don retour chez elle.  Peu après , elle me téléphona avec joie : au bout de dix minutes de bain de prêle, la raideur avait disparu.  Elle ne se crispa plus et sa raideur comme elle me l'affirma pendant de nombreuses années, ne revient jamais.


  Le grand neurologue Dr. WAgner-Jauregg dit dans ses écrits :" Deux tiers de toutes les personnes malades des nerfs ne seraient pas hospitalisées ou internées si leurs reins étaient sains."  J'ai depuis pu conseiller beaucoup de personnes souffrants de dépressions, d'hallucinations, et d'accès de fureur dues à des troubles rénaux  de prendre des bains à la prêle, les préservant ainsi d'établissement psychiatriques.  Ici outre la tisane d'ortie et l'achillée, il faut boire de la tisane de prêle des champs, une tasse le matin et une tasse le soir.


  En cas de troubles rénaux graves, avec tous les effets secondaires que cela comporter, de la prêle fraîche doit être utilisée pour les bains de siège; on a besoin d'un seau de 5 litre rempli de plantes .  Lors du bain de siège, les reins doivent être sous l'eau.  Le bain doit durer 20 minutes. Ne pas s'essuyer, amis passer un peignoir alors qu'on est encore mouillé et transpirer au lit pendant une heure, puis enfiler son linge sec.  Le bain de siège peut être utilisé réchauffé encore deux fois





 INFUSION : ébouillanter 1 cuillerée à café de prêle avec 1/4 de litre d'eau.
ENVELOPPEMENT DE VAPEUR :  placer deux poignées bien remplies de prêle des champs dans une passoire que l'on suspend au-dessus d'eau bouillante.  Lorsque la plante est très chaude et molle , l'enveloppe dans un linge et le poser sur la partie malade.  les enveloppements doivent être chauds ! Laisser agir plusieurs heures ou pendant une nuit





























'

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire